Conciliabule

Publié le par Fried


(Près du lac de la forêt d'Orient)

 

 

 

 

 

 

Un monde d'arbres et de lutins,
s'est réuni dès ce matin.
La ronde du grand bois mutin,
a pour son feuillage du chagrin.

"C'est pour vous, en toutes saisons,
mousses vertes et baies rouges.
Chez nous, toujours rien ne bouge,
nous prions pour nos verts bourgeons."

"Depuis quand, vêture, serait affaire de champignons ?
Aujourd'hui, que l'hiver dure, ce n'est pas déraison.
En son temps, vos nouvelles ramures pousseront.
De même vos fleurs, feront de belles oraisons."

Un monde d'arbres et de lutins
s'est réuni dès ce matin.
Le printemps n'est pas pour demain.

Publié dans Poésie, Photo, Nature

Commenter cet article