Corolle

Publié le par Fried

Corolle

Un vertige de couleur par-dessus les folioles,
au coeur de la corolle, un petit monde s'affole.

Androcée et dame gynécée s'effleurtent en douce.
Si pâles sépales et pétales en formes verticilles
des stigmates affolés le pollen à la bouche
un curieux staminode lumineux les titille.

Étamines et anthères ont glissé au pistil.
Petit papillon, disperse ta poudre d'escampette.
Viens et répands ce si doux parfum d'amourette.
Sème le trouble, que toujours rayonnent nos cœurs fibrilles !

Publié dans Poésie, Photo, Nature

Commenter cet article