Nature inconsciente

Publié le par Fried

Nature inconsciente

Un corbeau par-dessus la route, a laché une noix devant ma voiture, elle s’est cassée en tombant au sol, près des morceaux il a posé son vol.
Les oiseaux savent construire des nids et leur fabrication est très élaborée. La base est faite de branches, brindilles de plus en plus fines pour finir par un petit coussin de plume et duvet moelleux. Bandes de petits inconscients.

Les fleurs ont une science des couleurs et des parfums qui m'étonne.
Une rose « sait » qu'elle ne doit pas sentir le jasmin ou la lavande.
Le sapin de mon jardin a poussé si haut, qu’a lui tout seul il concrétise le temps qui passe.

Les fruits ont développé l'art des saveurs, quelle palette ! De la fraise des bois à la noix de coco, de la cerise à la mangue, tout cela avec une inconscience qui n'est pas inconséquence.

Les loups aiment vivre en groupes organisés, ils forment une bande. Les soirs de pleine lune, ils chantent en harmonie avec l'astre et le lendemain ils suivent l'Alpha qui les emmène à la chasse. Petits inconscients ! Le berger qui ne supporte plus leurs prélèvements sur son troupeau a chargé son fusil.

Les fourmis percent et creusent la terre, édifient des villes souterraines. Les abeilles construisent une société complexe dévouée à sa reine. Le nectar des fleurs devient miel et à quoi je pense quand je croque ma tartine qui en est recouverte ?
Je pense à l'inconscience des animaux. Ils sont capables de choses merveilleuses, délicieuses et complexes, ils déploient innocemment leur science avec une indécente inconscience.

Je montre du doigt mon voisin l'animal, le traite d'inconscient alors que j'aime, admire et quelques fois envie cette belle nature inconsciente.

Commenter cet article