La maison perdue

Publié le par Fried

Le lit se désape
là où naguère,
une femme se drape
en pourpre et se perd.

Où es-tu la vie,
et combien de jours ?

C’était un amour
au cœur de la nuit.
Il a compté un jour,
et puis tu t’es enfuie.

Où es-tu Amour,
Et combien de nuits ?

C’était mon Amour
au départ du jour.
Un désir de vie,
j’ai gardé son fruit.

 

photo que j'ai faite dans une maison abandonnée en forêt près de Saint Dizier.

Publié dans Poésie, Photo

Commenter cet article